Justin Turner

Biographie

Dr. Justin Turner, BPharm, MClinPharm, PhD

Dr Justin Turner détient un baccalauréat en pharmacie et une maîtrise en pharmacie clinique de l’University of South Australia ainsi qu’un doctorat de Monash University, en Australie. Les recherches du Dr Turner visent à optimiser l’utilisation des médicaments chez les aînés et s’intéressent tout particulièrement à la déprescription. Comme pharmacien, Dr Turner a œuvré en contexte hospitalier, en milieu communautaire, en soins de longue durée de même qu’au développement de politiques de santé en Australie et au Royaume-Uni. C’est au fil de ces expériences variées qu’est née sa passion pour la déprescription. La question de recherche à laquelle tente de répondre Dr Turner est la suivante : « Comment pouvons-nous améliorer durablement l'utilisation des médicaments chez les aînés ? ». Pour répondre à cette question, Dr Turner utilise des méthodes mixtes de recherche qu’il applique pour diriger et évaluer des projets locaux et provinciaux à travers le Canada. Fondées sur la science de la mise en œuvre, ses recherches évaluent l’impact des politiques de santé, de l'engagement du public et de l'éducation des professionnels de la santé sur la réduction de l’utilisation des médicaments inappropriés chez les aînés au niveau individuel et populationnel. Dr Turner est co-directeur du Réseau canadien pour la déprescription.

Intérêts de recherche

Les intérêts de recherche de Justin se concentrent sur l’optimisation de l’utilisation sécuritaire et efficace des médicaments chez les personnes âgées. Ses travaux de doctorat portaient sur la polymédication et les médicaments potentiellement inappropriés chez les personnes âgées atteintes d’un cancer. Les médicaments potentiellement inappropriés inclus les médicaments dont le potentiel nuisible surpasse les bénéfices attendus. Il a mené une étude qualitative explorant les barrières et les facilitateurs pour la réduction des médicaments non nécessaires ou inappropriés dans les établissements de soins pour personnes âgées, d’un point de vue des joueurs-clés : médecins de famille, infirmières, pharmaciens et résidents ainsi que leurs représentants.

L’utilisation de médicaments inappropriés est très répandue chez les personnes âgées. Un Canadien âgé sur quatre prend actuellement un médicament potentiellement inapproprié. En tant que stagiaire post-doctoral au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, Justin coordonne une étude clinique randomisée pragmatique en soins de première ligne visant à réduire l’utilisation des médicaments non nécessaires ou inappropriés chez les Canadiens âgés. La déprescription désigne le processus par lequel le nombre de médicaments est réduit. La démarche est axée sur le patient et prend en considération  les buts du traitement, les bénéfices et les risques liés à la médication, et l’éthique médicale. Justin est le directeur adjoint du Réseau canadien sur la déprescription (ReCaD).

Liens d’intérêt

ResearchGate


Justin Turner BPharm, MClinPharm, Ph.D.
Centre de recherche, IUGM
4545 chemin Queen-Mary
Montréal, Québec
Canada H3W 1W5
Bureau : M4822
(514) 340-3540 #4728
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.